Flûte à Bec

   Bref Historique

Cet instrument est bien connu depuis le début du xve siècle, où il est fait mention de flûtes à bec de différentes sortes et portant divers noms : « fleute a neufte trous », flûte douce, flageolet à six trous... L'âge d'or de la flûte à bec commence à la Renaissance. Tombée en désuétude au milieu du siècle des Lumières, elle paraît alors définitivement reléguée au rang de simple témoignage du passé. Elle renaîtra pourtant un siècle et demi après, grâce notamment au musicologue et instrumentiste britannique Arnold Dolmetsch, qui fabrique en 1919 une flûte à bec baroque. Au début des années 1940 en France, la flûte à bec, bon marché et facile à transporter, devient l'instrument de prédilection des mouvements de jeunesse et des écoles pour le cours de musique.

Dans les années 1960, le nouvel engouement pour la musique baroque, d'une part, l'intérêt que lui portent les compositeurs, d'autre part, lui font retrouver son statut d'instrument professionnel. Sa pratique ayant été quelque peu oubliée, les interprètes devront toutefois parcourir les traités, rechercher les principes d'exécution et retourner aux sources.

Pour en savoir plus...

 En images

  En Vidéo 
      

Titre du paragraphe

Titre du paragraphe

 Méthode 
et Matériel pour 
les cours

* Jean-Claude Veilhan
J'apprends la Flûte à Bec Soprano ou Alto
Nouvelle Edition Révisée.
Méthode de Flûte à bec soprano - Partition
LEDUC